L'Assemblée de formation de District à Saint Raphaël

VOIR OÙ REVOIR L'INTÉGRALE DE L'ASSEMBLÉE

                                                                  Billet de Joël GIACCHERO Juillet 2016

                                                                         Le Gouvernorat s’achève

                                                                              Vive la Gouverneur !

                                                                   Monique s’en va, Machiko arrive.

Nous sommes donc à St Raphaël, ville née ex nihilo ou presque, à la fin du XIXème siècle, issue des amours du chemin de fer naissant et d’une vaste plage déserte entre Fréjus, vieille cité romaine puis épiscopale agonisant sur sa butte, en proie au paludisme et à la typhoïde, et plus à l’Est le petit hameau de pêcheurs placé sous l’invocation de St Raphaël.

Le plus souvent, les pêcheurs se mettaient sous l’invocation de St Pierre, un des leurs, plus rare est la titulature à St Raphaël, mais tout autant légitime, l’Archange Raphaël ayant aidé le jeune Tobie à pêcher un poisson pour soigner son père malade, cf le Livre de Tobie dans la Bible.

La Basilique de St Raphaël, gigantesque construction édifiée en même temps que la ville, est bâtie avec les pierres des Tuileries, détruites pendant l’incendie de la Commune en 1870. Ce n’est pas tant son architecture dite romano-byzantine, pur produit de l’éclectisme baroque de la fin du XIXème siècle, qui m’étonne. Ce qui m’étonne le plus est sa titulature : Notre Dame de La Victoire et non pas Notre Dame des Victoires comme à Paris, son architecte Pierre Aublé était très explicite, cette victoire est celle de Lépante, survenue le 7 octobre 1571. Elle eut lieu au débouché du Golf de Corinthe dans la Mer Ionienne. On sait que les flottes alliées occidentales (sauf la France, alliée du Sultan) y écrasèrent la flotte turque, qui se préparait à frapper la côte italienne. Il y a du reste dans la Basilique le facsimile du Christ en croix figurant sur la galère de l’Archiduc Don Juan d’Autriche lors de cette bataille. Curieux que dans ce petit coin de paradis dédié dès son origine aux vacances, à la détente et au soleil, on ait adopté une telle référence guerrière, peut-être parce que le mythe guerrier est justement inséparable de cette Méditerranée apparemment si calme et si voluptueuse, mais dont la violence périodique des éléments ne fait qu’annoncer la violence des hommes.

On sait depuis Fernand Braudel et son remarquable ouvrage « Méditerranée », aux Editions des Arts Graphiques (et non le « Méditerranée » à l’époque de Philippe II, non illustré) qu’il y a trois civilisations en Méditerranée, « monstres tapis dans leur tanière » : la Chrétienté catholique, de Gibraltar jusqu’à la Croatie, la Chrétienté orthodoxe, de la          Serbie jusqu’à Istanbul, et l’Islam pour le reste. Ces trois tanières ont des limites sanglantes qui réapparaissent périodiquement dans l’actualité, comme en fait cas la guerre de Yougoslavie, la guerre du Liban, les attentats djihadistes en Espagne ou chez nous.

Le monstre peut sortir de son antre, il y sera toujours périodiquement reconduit. Athènes a dominé le sud de l’Italie et n’a pu le garder. L’Empire romain a pu tout unifier, il n’a pu rester. L’Empire byzantin a ensuite essayé, il ne s’y est pas maintenu. La France a dominé le Maghreb, mais a dû en partir. Les Musulmans ont gouverné l’Espagne et le sud de l’Italie, avant d’en être chassés. La bataille de Lépante ne fut qu’un des innombrables épisodes entre deux de ces monstres, le catholicisme et l’Islam.

Je pense que j’aurai l’occasion de revenir sur ces notions.

Joël GIACCHERO

P.S. : J’ai parlé de la vieille ville navale de Fréjus : les guides touristiques se trompent régulièrement, le Parvis de la Cathédrale de Fréjus (elle est toujours Cathédrale de l’Evêque de Toulon, portant le titre de co-Evêque de Toulon et Fréjus) s’appelle Esplanade Jean XXII, en l’honneur de Jacques Dueze, Evêque de Fréjus, avant de devenir Pape sous ce nom en Avignon. St Raphaël n’a sans doute pas voulu être en reste et son parvis s’appelle Pape Jean XXIII.

courrier du district - Juillet 2016

John Germ Président du Rotary International 2016 - 2017

Dans un entretien à " The Rotarian"  notre Président 2016-2017 donne les orientations de son action pour dynamiser notre mouvement. A lire absolument....

Lire la suite...

"Nous ne pouvons pas changer le passé mais l'avenir" Gouverneur Machiko Wakai

Les orientations de l'année 2016-2017 et nos actions indispensable du mois de juillet....

Lire la suite...

L'Assemblée de formation de District à Saint Raphaël

Voir l'ensemble de l'Assemblée de Formation en vidéo et lire le billet de Joël Giacchero sur Saint raphaël...

Lire la suite...

La Fondation Rotary est à mettre au centre de la vie des clubs

 Pour rendre un DRFC heureux :.

 Il suffit de contribuer à notre Fondation au minimum pour 100 $ par membre soit pour notre distict entre 170 000 $ et > sans oublier la participation de chaque club à la lutte contre la Polio.  

Si nous ne collectons pas, nous ne pourrons pas redistribuer...

Lire la suite...

Centenaire de la Fondation Rotary 1917-2017

Un siècle passé à faire le bien dans le monde

L'idée d'Arch Klumph en 1917 d'un fonds de dotation dédié à « Faire le bien dans le monde » est à l'origine de la Fondation Rotary. Grâce à sa vision, à sa détermination et à la générosité des membres du Rotary du monde entier, ce fonds est devenu l'une des principales organisations caritatives au monde.

En savoir plus sur les personnages clés et les événements qui ont fait de notre Fondation une véritable force de bien dans le monde.

Lire la suite...

Les dernières nouvelles de la lutte contre la Polio

Il ne reste plus que 2 pays d’endémie : Pakistan (11cas) et Afghanistan (5 cas).

Nigéria aucun cas depuis le 22 juillet 2014.

Afrique : + de 1,6 année sans cas.

 

Pour la deuxième fois dans l’histoire de l’humanité, une maladie est sur le point d‘être éradiquée

Lire la suite...

La politique de l'effectif des clubs

5 Votre effectif est une des priorités du plan stratègique de club sur les 5 ans à venir.

Quel sera l'evolution sur 5 ans, du nombres de membres, de l'âge moyen du club, des actifs professionnels représentant leur classification,de la politique de fidélisation et de recrutement ?

Lire la suite...

La gestion des clubs

Au 1er juillet, tous les clubs doivent avoir rempli leurs obligations d’information à l’égard du Rotary International  de l'administration pour les obligations de la loi de 1901 et ne pas avoir oublié l'assurance responsabilité civile....

Votre club l’a-t-il fait ?

Lire la suite...

Le Col 2016

Le Col,l'assemblée législative du Rotary à réuni ses 532 délègués, un par district. Notre district était représenté par le PDG André Coeugniet...

Lire la suite...

Citation Présidentielle

La "Citation Présidentielle" à laquelle le Président John Germ  demande  à chaque club de participer vous sera une aide précieuse à la gestion et au développement du club....

Lire la suite...

La communication

Le mégaphone est un excellent moyen de communication, mais son usage est cependant très limité...

Lire la suite...

Un peu d'humour

En 2015 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit :

Lire la suite...