Compétences et estime de soi

Stella Dongo du Rotary club de Highlands (Zimbabwe)

Dans un pays frappé par un taux de chômage ahurissant et l'un des taux de prévalence du VIH/SIDA les plus élevés au monde, Stella Dongo, aux côtés de Carolyn Schrader du Rotary club de Denver Mile High dans le Colorado, a ouvert la voie dans les domaines de la formation et de l'éducation, donnant ainsi espoir aux femmes et aux jeunes les plus démunis. 

Les Rotary clubs de ces deux femmes se sont associé en 2003 pour lancer des programmes de sensibilisation au VIH/SIDA dans les quartiers pauvres de Harare financés par des subventions de la Fondation Rotary. Mais ces programmes ont permis de détecter un autre problème aigu, le manque de qualifications professionnelles.

« Les femmes que nous aidions souhaitaient pouvoir nourrir leur famille et envoyer leurs enfants à l'école, déclare Mme Dongo, cadre à la retraite et lauréate du Prix Global Woman of Action décerné par le Rotary en 2015.

 

En 2009, l'initiative Community Empowerment in Zimbabwe a été lancée avec une subvention 3-H du Rotary de 330 000 dollars qui ont servi à financer pendant quatre ans des formations professionnelles destinées aux femmes et aux jeunes. En 2014, les clubs ont reçu une subvention mondiale pour des formations en gestion et en informatique adressées à un public féminin. En 2016, ils ont obtenu une autre subvention pour étendre leurs efforts à d'autres quartiers.

Aujourd'hui, l'initiative peut former environ 500 femmes à la fois. « Au début, ces femmes étaient déprimées et désespérées, se souvient Stella Dongo. Elles éprouvent désormais de la fierté et ont renforcé leur estime de soi. Elles se sentent capables de se débrouiller toutes seules. »

– Anne Stein