T R F

Voir la chronologie de la Fondation en photos et vidéos

A -  2017 Année du Centenaire de la Fondation

TRF ?

Nous sommes fréquemment questionnés sur ces 3 lettres associées : TRF.

Il s’agit là du raccourci couramment utilisé pour désigner The Rotary Foundation.

C’est simple et universellement compris au sein des 200 pays dans lesquels le Rotary compte des clubs au service d’autrui.

Ayant vu le jour en 1917, en pleine guerre mondiale, notre Fondation a survécu à la crise de 1929 et à la seconde guerre mondiale pour devenir aujourd’hui cette organisation caritative de 1er plan dont nous sommes fiers, dont le but est de FAIRE LE BIEN DANS LE MONDE.

Depuis 100 ans, elle s’enrichit des dons faits par les rotariens et les non-rotariens.

Ces dons, elle les gère, les fait fructifier au bénéfice des actions entreprises par les clubs, que nous appelons les subventions de districts ou les subventions mondiales.

 

Savez-vous que le 1er don fut effectué par le RC de Kansas City (Missouri), pour un montant de 26,50 $ ? L’équivalent à ce jour de 536 $.

 

C’est sur cette somme que s’est bâtie la Fondation, officialisée en 1928.

 

Au titre du symbole historique, notre Gouverneur, Machiko, répondant à l’appel du Président John GERM, demande à chacun de nos clubs de verser la somme de 26,50 $ pour chacun de ses membres, lors de cette année du centenaire.

 

Pour alimenter le fonds de dotation, devenu FONDATION ROTARY, il est demandé aujourd’hui à chaque rotarien de verser un montant annuel de 100 $. Cette somme est généralement appelée par les clubs en même temps que la cotisation annuelle.

 

Il faut encore savoir qu’à la mort de Paul Harris, fondateur de notre mouvement, la Fondation a reçu 1,3 millions de $ en sa mémoire.

Les premières bourses d’étude de la Fondation sont alors créées, grâce aux fonds reçus.

 

Et c’est en 1957 que la démarche la plus importante visant à encourager les dons a été initiée :

Pour la première fois, l’idée d’un témoignage de reconnaissance se fait jour.

Il a pour nom  « Paul Harris Fellow », le fameux PHF, et se présente sous la forme d’un insigne, symbole d’une contribution financière substantielle, avec les ajouts qui lui font suite : saphirs et rubis.

Chaque versement est d’un montant de 1.000 $.

En France, les versements sont généralement effectués par les clubs en vue de reconnaître au rotarien attributaire ses efforts dans l’exécution de sa mission rotarienne.

 

Le témoignage de reconnaissance PHF encourage un apport constant de fonds destinés aux programmes de la Fondation, favorisant l’entente et la bonne volonté dans le monde.

Nous reviendrons sur la question des dons dans un autre article.

 

B – Les programmes de dons et de promesse de dons

En règle générale, c’est par les insignes délivrés par la Fondation que l’on reconnaît le montant des dons effectués.

Un PHF peut être attribué à un rotarien ou à un non-rotarien qui a apporté son soutien à une action du RI.

Nous connaissons tous la gradation des PHF.

Du simple PHF au PHF entouré de saphirs (jusqu’à 5), ou de rubis (jusqu’à 3), c’est la démonstration d’un cumul de 9.000 $ versés généralement par un club ou par le district.

 

D’autres versements peuvent (et doivent) émaner de l’intéressé lui-même.

 

Est qualifié de bienfaiteur de la Fondation celui qui fait un versement personnel de 1.000 $.

L’insigne de reconnaissance est alors constitué par 2 ailettes que l’on ajoute à son PHF ou son insigne rotarien.

 

Est qualifié de donateur majeur de la Fondation celui qui fait des versements personnels par tranches de 10.000 $. Le don de « bienfaiteur » s’impute sur le versement de « donateur majeur ». Des « diamants » agrémentent l’insigne porté par le donateur.

 

Ce que vous ignorez sans doute, c’est que vous pouvez devenir donateur majeur sans pour autant effectuer un versement immédiat : ce sont les legs et les contrats d’assurance-vie.

 

Le legs

Vous pouvez en effet constituer un legs au profit de la Fondation et le lui faire savoir : vous entrerez ainsi dans le cercle testateurs et vous devenez donateur majeur.

Bien entendu, le don ne deviendra effectif qu’au jour de votre décès et vos héritiers devront le délivrer à la Fondation, en exonération de droits.

Durant votre vie, vous demeurez détenteur des fonds affectés et cela n’entraîne aucune gêne financière pour vous.

Le tout en respectant les règles de la réserve héréditaire, si vous avez des enfants. Le notaire de votre club vous indiquera la marche à suivre.

 

L’assurance-vie

Vous pouvez également souscrire un contrat d’assurance-vie en indiquant la Fondation Rotary comme bénéficiaire.

Là encore, de votre vivant, les fonds demeurent à votre disposition.

Mais le contrat d’assurance-vie présente l’avantage sur le testament de vous libérer des règles de la réserve héréditaire.

Là encore, pas de fiscalité.

PDG Chantal Pasqualini

La Fondation Rotary Journée de la communication au Centre Universitaire Méditéranéen