En rapport avec le thème du mois : Une oasis nécessaire d’amitié et de respiration

Tout au long de l’année, on répète aux Rotariens qu’ils sont des professionnels experts dans leur métier, qu’ils doivent agir pour le monde, être à son service d’abord… Il est une déviance regrettable qui tend à assimiler le temps de l’associatif au temps professionnel alors que les autres sont distincts, même si l’on peut comprendre que la rigueur que nous avons développée au professionnel soit un gage de l’efficacité de l’action rotarienne.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que les réunions hebdomadaires que nous avons le soir dans le cadre d’un apéritif ou de dîner ne sont pas des réunions de collaborateurs ou de partenaires. Ce sont des temps de création d’actions humanitaires et caritatives à partir d’une démarche humaniste qui se déroule dans un cadre convivial, de détente après l’effort d’une journée laborieuse, de plaisir de rencontrer des amis nouveaux ou de toujours, de rires ou de sourires et aussi de propos futiles.

Ce contexte est indispensable : bien trop souvent dans le cadre de l’activité professionnelle, il nous appartient de mettre en œuvre des actions (moins de les concevoir) dans le cadre connu de notre métier et avec un talent qui nous est reconnu. Lorsque nous nous retrouvons au sein de nos clubs, les choses sont différentes : nous parlons développement économique (que peut bien en connaître l’avocat ?), gestion de l’eau (que peut bien en connaître l’informaticien ?), alphabétisation et santé de l’enfant (que peut bien en connaître le financier ?)… Nous abordons tous ensemble des problématiques que nulle d’entre nous ne connaît vraiment et auxquelles, pourtant, nous réussissons à donner une réalité.

C’est parce que l’esprit est libéré et que nous sommes détendus que nous pouvons donner toute son ampleur à notre créativité et oser s’attaquer à des secteurs où la réussite peut nous paraître impossible. C’est parce que nous sommes bien que nous osons, que nous avons envie d’oser. Ce que nous consommons dans ces réunions n’est ni boisson ni aliment, c’est de l’amitié pure et c’est elle qui nous donne le sens de l’autre et l’envie de servir d’abord.

Article de :
Pierre Fransceschi
RC Ajaccio