En rapport avec le thème du mois : De l’enfant au professionnel humaniste

Les structures que sont l’Interact et le Rotaract ne sont pas d’agréables passe-temps qui servent à occuper le vide d’une absence de loisirs. Ce sont des outils. La connaissance que nous pouvons avoir du Rotary depuis plus d’un siècle nous donne la possibilité de comprendre que ce qu’il met en œuvre n’est pas et n’est jamais gratuit, que cela repose toujours sur un objectif fondé sur un humanisme avéré et revendiqué.

C’est ainsi que par l’appel au rassemblement et à l’action de jeunes de 14 à 30 ans, le Rotary poursuit un double objectif qui est à la fois éthique et éducationnel.

Il y a là l’idée de montrer à ceux qui sont en formation, qui sont en devenir, que l’on n’est pas isolé dans l’univers de la société, mais que d’autres pensent, agissent et réagissent comme soi-même et qu’il est agréable de les fréquenter. 

À quelques-uns on est déjà un groupe, pas une communauté excluante, mais un groupe qui a vocation à s’élargir et à devenir structure pour agir de manière tangible dans le monde réel.

L’Interact et le Rotaract montrent qu’il sont la plupart du temps plus forts et plus pertinents que l’individu isolé.

Mais ces structures de jeunes montrent aussi que l’action au-delà de soi ne peut être oubliée, ne peut être obérée et que l’on n’existe pas que pour soi. Comme nous le savons, ce sont des opérations à vocation humanitaire qui sont organisées ; comme nous le savons, nous aidons ces enfants, ces jeunes étudiants et ceux-là mêmes qui viennent d’entrer dans la vie active, à apprendre à agir ensemble. Nous leurs apprenons à la fois à réussir, à se réussir et être solidaire.

En fait, nous les aidons à passer de l’enfance au stade adulte, nous les forgeons, dans le cadre d’une démarche éducationnelle, afin qu’ils deviennent des adultes responsables et des professionnels humanistes qui ont compris que le monde n’est pas fragmenté mais un et qu’il ne peut évoluer dans un sens positif que par la bonne volonté dont ils seront porteurs.

Nul n’est une île et ce que nous faisons aujourd’hui pour l’autre nous en aurons besoin pour nous-mêmes.

Article de :
Pierre Fransceschi
RC Ajaccio