Action remarquable : le projet ECO, Ecole Congolaise d’Optique

Valentin MOUANFOULOU, Président du Rotary E-Club Nice Côte d’Azur nous présente le projet ECO, Ecole Congolaise d’Optique, afin de solliciter les dons et l’aide des clubs.

Aidons-les à finaliser cette magnifique action !

 

L’objectif de l’opération est de prendre en charge les frais de scolarité des futurs opticiens qui recevront une formation diplômante dans l’école d’optique que l’ONG Mutualistes sans Frontières (bras humanitaire du groupe VYV), et la Chambre de Commerce et de l’Industrie d’Angers, par le biais de son Centre de Formation des Apprentis, s’apprêtent à ouvrir à Brazzaville, République du Congo.

Ce projet est né de deux constats.

Le premier constat est qu'il y a, dans le monde, 90 millions de personnes qui souffrent de problèmes de vue non pris en charge. 90% d'entre elles sont en Afrique. Parmi elles, une personne sur 5 deviendra aveugle parce qu’elle n’a pas accès à des lunettes. Au Congo, qui a 5 380 000 habitants, 3 200 000 personnes (88 districts) n’ont pas accès à un opticien, parce que les opticiens sont concentrés dans 2 villes, Brazzaville, la capitale politique, et Pointe-Noire, la capitale économique, qui comptent à elles deux, 2 280 000 habitants et qui n’ont que 0,6 opticiens pour 100 000 habitants contre 50 opticiens pour 100 000 habitants en France.

Le second constat est que les jeunes n’ont pas d’emplois en Afrique, le secteur privé étant très peu développé. Plus de 80% de la population travaille dans l’économie informelle, tandis que la population restante est surtout employée par l’Etat.

 

Le projet Ecole congolaise d’Optique (ECO) a deux buts :

-          Améliorer l’accès de la population au dépistage et à l’appareillage des problèmes visuels ;

-          Créer des emplois dans ce domaine pour les jeunes diplômés qui seront répartis dans les 88 districts du Congo.

Ce projet comporte 3 objectifs :

-          Mettre en place une formation diplômante des métiers d’opticiens sanctionnée par un BTS, pour 30 élèves par an, avec une parité        hommes-femmes ;

-          Ouvrir un centre d’apprentissage intégrant un magasin d’optique et un atelier ;

-          Former 4 formateurs congolais dans les métiers de l’optique pour pérenniser le projet (2 femmes-2 hommes).

Les 4 partenaires identifiés pour mener ce projet sont :

-          Mutualistes Sans Frontières (Groupe VYV) qui mène des projets humanitaires en Afrique depuis des années (Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale), dans les domaines de l’optique, du handicap, et des soins dentaires.

-          Rotary E-Club Côte d’Azur de Nice.

-          Centre de Formation des Apprentis (CFA) d’Angers qui dispose d’une très grande expérience dans la formation dans les métiers de l’optique, sanctionnée par un BTS en deux ans. Le CFA d’Angers mettra ses enseignants et son référentiel à la disposition du projet.

-          Gouvernement congolais, car une action de cette envergure (et surtout sa pérennité) ne peut aboutir sans l’aval et le concours des autorités.

 

Le volet financier comporte 3 volets :

-          Volet 1 que le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel du Congo s’est engagé à assurer par écrit : gestion de l’école, mise à disposition des locaux, mise à disposition des enseignants dans les matières générales, utilisation des référentiels du CFA d’Angers, organisation des épreuves d’entrée et de sortie, attribution des diplômes, pérennité du projet ;

-          Volet 2 d’un montant de 138 461 euros, dévolu au Rotary pour l’attribution pendant 3 ans, de bourses mensuelles aux 30 stagiaires annuels et aux 4 formateurs (logement, alimentation, déplacements) ;

-          Volet 3 d’un montant de 900 000 euros que Mutualistes Sans Frontières apporte pour 2 enseignants pour les matières théoriques et pratiques d’optique dont l’enseignement des techniques de gestion et de vente, le matériel, y compris les verres et les montures, l’équipement du magasin et de l’atelier, l’acheminement du matériel de la France à Brazzaville.

La durée de la mission de Mutualistes Sans Frontières, du CFA d’Angers, et du Rotary sera de 3 ans. Le relais sera ensuite pris par l’Etat Congolais.

Mutualistes Sans Frontières, la CCI et le CFA d’Angers, sont allés à Brazzaville pour organiser l’implantation de l’Ecole Congolaise d’Optique dont l’ouverture est prévue le 15 octobre 2021.

Au niveau du Rotary, il nous manque 15 000 euros pour remplir notre engagement de prendre en charge les frais de scolarité des apprenants, et offrir ainsi une opportunité aux plus démunis de faire partie de ce beau projet. Cette somme doit être collectée avant le 30 septembre 2021.

Si vous souhaitez des informations supplémentaires, n'hésitez pas à me contacter :

valentin.mouanfoulou@hotmail.fr

 

Nous vous remercions très sincèrement de l’aide que vous nous apporterez pour concrétiser ce projet.

 

Article de :

Valentin MOUANFOULOU

Président du Rotary E Club Côte d'Azur