En rapport avec le thème du mois : De la culture à l’identité

La jeunesse constitue, avec l’idée de la paix, un des éléments essentiels de l’ADN du Rotary. Et c’est bien pourquoi elle a été l’objet de structures encadrant des actions permettant à la fois d’assurer, l’alphabétisation a minima et l’éducation ainsi que la formation professionnelle de manière plus large ; mais aussi la connaissance de l’autre afin de réduire tout sentiment d’exclusion.

C’est ainsi que sont organisés des stages, des camps de vacances etc., mais aussi et surtout des échanges internationaux de jeunes, échanges qui reposent sur la connaissance des gens et des pays et sur l’accueil dans des familles rotariennes. Même si ces échanges comportent un caractère ludique et touristique, l’idée fondamentale qui les sous-tend est la sensibilisation à la paix. Mais pas seulement.

Les échanges de jeunes permettent la diversification culturelle.

Si la culture de l’autre nous enrichit, elle nous perturbe aussi car elle présente souvent des références différentes qui nous obligent à nous interroger sur nous-mêmes mais aussi sur l’autre qui constitue toujours un inconnu. C’est par ce biais que l’on peut commencer à accepter celui qui est différent.

Cette démarche n’est pas neutre car elle agit sur le côté malléable des jeunes ; mais est-ce bien conforme à notre éthique ?

Si l’on se réfère au critère des quatre questions, on ne peut qu’apporter des réponses positives dans la mesure où ce n’est pas une entité qui diffuse une idéologie, mais c’est le monde entier qui vient frapper à la porte d’un jeune qui va devenir adulte sous peu. Mais c’est aussi par ce biais que l’on devient un adulte qui a des repères clairs qui peuvent mettre en œuvre cette paix tellement nécessaire, cette paix qui constitue le but premier du Rotary international.

On voit ainsi apparaître les trois points fondamentaux des échanges de jeunes : l’action durable sur la jeunesse, le développement culturel qui permet de se former et de se forger une identité forte et pacifique, altruiste et généreuse.

Article de :
Pierre Fransceschi
RC Ajaccio