L’EAU ET L’ASSAINISSEMENT

Le RI ne désarme pas dans le domaine d’action de ce mois de mars :

L’EAU ET L’ASSAINISSEMENT

Rappelons en effet que dès 1907, le Rotary club de Chicago lance un mouvement communautaire dans le but de construire des toilettes publiques dans sa ville.

Le fait est connu, largement propagé depuis 110 ans, à croire qu’il s’agit de notre action phare, de notre signe distinctif.

1917 : ces installations, bien que sommaires selon les normes actuelles, seraient considérées comme un luxe dans certaines régions défavorisées.

660 millions : c’est le nombre de personnes dans le monde qui vivent sans accès fiable à l’eau potable, dont près de 40 % ne disposent pas de sanitaires. Cela représente 1/3 de la population mondiale…

10.000 : c’est le nombre de clubs (près d’1/3 de l’ensemble) qui participent à des actions liées à l’eau.

Nous l’avons dit en d’autres occasions, chaque année dans le monde, ce sont 2 millions d’enfants de moins de 5 ans qui succombent à la diarrhée, causée principalement par un manque d’assainissement et d’hygiène

L’accès à l’eau potable et l’assainissement constituent un enjeu crucial et doivent devenir une priorité des gouvernements et de la communauté internationale.

Les conséquences sont lourdes sur la santé, la nutrition, l’éducation, l’économie, l’environnement, la dignité des personnes.

Ces 10.000 clubs apportent un accès à l’eau potable et à l’assainissement des zones isolées, ce qui a pour effet de réduire considérablement les maladies.

En partenariat avec USAID, l’agence américaine pour le développement international, les RC ont construit des usines de traitement des eaux usées aux Philippines, des systèmes de filtration et de stockage dans les foyers en République dominicaine et ils travaillent pour améliorer l’assainissement à l’échelle du Ghana.

La Fondation Rotary finance également des équipes de formation professionnelle composées d’experts en eau et assainissement qui visitent les zones en développement et forment les résidents locaux.

 

Ce n’est pas une nouveauté pour notre mouvement, comme le rappelle l’un des administrateurs de la Fondation :

 

« Le Rotary a reconnu le besoin instinctif des rotariens de combattre les inégalités concernant l’accès à l’eau potable dans le monde.

« Notre organisation a fait de l’eau et l’assainissement l’un de ses axes stratégiques.

« Nous sommes maintenant dans une position de force pour travailler avec des partenaires internationaux et ensemble, mettre en œuvre des solutions concrètes et durables. »

Tom THORFINNSON – Administrateur de la FONDATION ROTAR

USAID – vous avez dit USAID ?

What is WASH ?

En clair USAID est : United States Agency for International Development.

C’est l’Agence des Etats-Unis pour le développement international, agence indépendante du gouvernement chargée du développement économique et de l’assistance dans le monde.

En 2009, a été conclu un partenariat entre le Rotary et USAID dans le cadre de l’initiative internationale H²O pour soutenir et financer des actions durables en matière d’accès à l’eau potable, d’assainissement et d’hygiène.

L’objectif est de soutenir les initiatives durables en matière d’accès à l’eau potable, d’assainissement et d’hygiène, ces 3 domaines étant regroupés sous la dénomination WASH (Water Sanitation and Hygiene promotion)

Notre partenariat associe notre réseau mondial à l’expertise d’USAID pour influencer les communautés et les autorités afin d’apporter des solutions durables, grâce à travail d’éducation et de sensibilisation.

Le but, depuis 2009 est d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays en développement. Le tout en lien avec d’autres organisations philanthropiques et humanitaires

En 2015, dans le cadre de cette collaboration, le Rotary et USAID se sont engagés à investir chacun 2 millions de dollars au Ghana, en Ouganda et à Madagascar.

Le Rotary cherche à recueillir 200.000 $ pour chaque pays d’ici à 2018, afin de tenir ses engagements.

Cet investissement financera :

·         Conception, mise en œuvre, suivi et évaluation d’actions WASH

·         Leadership/sensibilisation utilisant l’expertise et les ressources des rotariens pour valoriser les ressources et les initiatives des antennes d’USAID

·         Définition de nouveaux procédés, outils et partenariats dans les domaines de l’accès à l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène, tels que l’indice de durabilité WASH qui détermine la faisabilité technique et financière à long terme des interventions WASH.

Un élan rotarien pour l’accès à l’eau et l’assainissement : WASRAG 

Par son mouvement « WASRAG » (Water and Sanitation Rotarian Action Group), créé en 2007, le Rotary identifie les lieux d’intervention et les besoins, apporte son savoir, éduque les populations, monte des actions d’envergure avec son savoir-faire et ses réseaux.

Nous avions déjà évoqué l’action de ce mouvement, précédemment, mais approfondissons le sujet :

Les Rotariens sont qualifiés pour offrir des solutions durables. Ils comprennent la culture et les valeurs des communautés locales auxquelles ils appartiennent. Ils sont à l'écoute des considérations politiques et peuvent identifier les problèmes avant qu'ils ne deviennent des obstacles.

 

Le monde découvre que les programmes efficaces durent de 3 à 5 ans pour être durables - l'engagement des collectivités locales et les technologies appropriées sont des clés du succès. 

Les solutions doivent tenir compte de réalités complexes : géographie, géologie, climat, culture locale, par exemple. Il n'est pas facile de s'assurer qu'un projet est basé sur les meilleures pratiques, ce qui nécessite des compétences souvent impossibles à obtenir pour nos clubs.

De plus, il est essentiel de former les bénéficiaires à l’entretien de l’équipement mis en place.

WASRAG a été créé pour fournir le savoir-faire, la cohérence et la crédibilité, essentiels au succès à long terme. Son programme est dénommé «Start with Water».

A nous de jouer,

Utilisons ces moyens, unissons-nous avec nos clubs contacts pour monter des actions internationales !

Toutes ces actions sont à la portée de nos clubs.

Rappelons que dans la période 2014/2015 ce sont 302 subventions mondiales qui ont totalisé 20 millions de dollars dans le domaine de l’eau et l’assainissement,

Alors, pourquoi pas vous, pourquoi pas nous ?

Chantal Pasqualini