La journée du Rotary aux Nations unies met en avant le rôle social des entreprises

Depuis les débuts des Nations unies à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, la mission humanitaire de l'organisation concorde avec les efforts du Rotary pour apporter de l'aide et bâtir la paix. Le 12 novembre, la Journée du Rotary aux Nations unies soulignera le rôle des entreprises dans cette collaboration pour favoriser l'établissement de sociétés stables au travers d'un développement économique équitable.

Le thème de l'événement qui s'est déroulé au siège des Nations unies à New York, « Entreprises responsables, sociétés fortes », reconnaît la place du Rotary au carrefour du commerce et des causes humanitaires. En tant que professionnels reconnus, les membres du Rotary utilisent leurs compétences et leurs réseaux pour faire avancer des causes sociétales, plus particulièrement le développement économique.

Huit lauréats, six individus et deux entreprises, ont été salués à cette occasion pour leurs pratiques managériales et leurs contributions au développement local.

Lauréats :

  • Juan Silva Beauperthuy du Rotary club de Chacao (Venezuela) : Ce Rotarien remet des jeunes sur le droit chemin grâce à Queremos Graduarnos, un programme éducatif centré sur le mentorat et l'apprentissage et financé par son cabinet d'ingénieurs-conseils. Plus de 700 élèves de 18 écoles ont déjà bénéficié de cette action.
  • Jean-Paul Faure du Rotary club de Cagnes-Grimaldi (France) : Ce Rotarien encourage les jeunes professionnels en apportant financement et formation à des entrepreneurs prometteurs. Jean-Paul Faure a initié un concours intitulé Le Trophée du Rotary. Après sept ans d'existence, ce programme a reçu le soutien d'une grande banque et continue d'impliquer les anciens lauréats dans un rôle de mentor.
  • Suresh Goklaney du Rotary club de Bombay (Inde) : Ce Rotarien, vice-président du plus grand fabricant mondial de purificateurs d'eau à UV, contribue à l'approvisionnement en eau de villages et de bidonvilles. Il a également participé à la création de centres où les femmes peuvent vendre de l'eau potable et ainsi généré des revenus.
  • Annemarie Mostert du Rotary club de Southern Africa (Afrique du Sud) : En 2005, cette Rotarienne a lancé à Johannesburg une organisation à but non lucratif, Sesego Cares, qui vise à autonomiser les femmes. Elle a également collaboré avec TOMS et mobilisé 70 Rotary clubs dans tout le pays afin de distribuer 1,3 million de paires de chaussures à des enfants défavorisés.
  • Stephanie Woollard du Rotary club de Melbourne (Australie) : Cette Rotarienne aide des Népalaises à trouver des débouchés à l'étranger pour leurs produits. Elle a fondé Seven Women après avoir rencontré sept artisanes illettrées durant un voyage au Népal. Elle a depuis formé et employé plus d'un millier de femmes tout en enseignant la comptabilité et l'informatique.
  • Larry Wright du Rotary club de Taylor (États-Unis) : Ce Rotarien aide des entrepreneurs à Détroit en fournissant des prêts, des cours de management et du mentorat grâce à son organisation Launch Detroit.

Entreprises lauréates :

  • Coca-Cola Pakistan : Cette société accomplit un travail de sensibilisation du public aux vaccinations contre la poliomyélite au Pakistan – l'un des rares pays où cette maladie invalidante n'a jamais été stoppée – et contribue à des actions d'approvisionnement en eau et d'infrastructures sanitaires.
  • Mercantil Banco Universal : Cette banque finance une action qui a formé 6 000 étudiants dans 40 universités à la responsabilité sociale et au leadership dans l'espoir qu'ils mettent leurs nouvelles compétences au service des communautés les plus défavorisées du Venezuela.

L'évènement, qui a attiré plus de 1 500 participants, pour une cérémonie saluant les accomplissements des lauréats, des discussions et des activités pour les jeunes. Les intervenants et les ateliers  se sont concentrés sur les différents aspects de l'entreprenariat responsable tels que l'éducation, l'innovation, les partenariats, les besoins des populations les plus pauvres, l'autonomisation des femmes et des jeunes, et l'articulation de ces problématiques autour des Objectifs pour le Développement Durable des Nations unies qui visent à éliminer la pauvreté d'ici à 2030.

  • Suivez l'événement du 12 novembre  en différé en cliquant sur le lien  Web TV de l'ONU.
  • Pour voir l'intervention de Jean-Paul Faure cliquer sur 1 h 36 sur le curseur temps, l'intervention dure environ 3 minutes. Prenez un peu de temps pour voir l'ensemble de la vidéo dont le discours du Président John Germ.

Actualité du Rotary

18-Oct-2016

Interview de Machiko et de Jean-Paul par le courrier

Comme promis, Machiko Wakai, notre Gouverneur, et Jean-Paul Faure, du RC Cagnes-Grimaldi,  sont venus rencontrer l’équipe du « Courrier du District » pour partager avec nous les moments marquants de leur voyage à new York.

Courrier du District : Jean-Paul, veux-tu bien partager avec nous tes impressions après ce voyage un peu extraordinaire au siège de l’ONU à New York.

Jean-Paul Faure : Ce fut un grand moment rotarien pour moi. De plus, le siège des Nations Unies est tout sauf un endroit anodin. La journée était très bien organisée, sous la présidence de John Germ, Président du Rotary International et en présence de Kim Won-soo, Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies. Des conférenciers de haut niveau étaient présents et sont intervenus sur l’éthique dans le business, sur l’intérêt de s’appuyer sur des entreprises et non seulement sur des organisations caritatives pour améliorer la vie de tous dans le monde. Un grand moment de Rotary, focalisé sur l’action et sur l’éthique, un régal ! L’opportunité d’échanger sur le Rotary au niveau global et au niveau de nos districts avec le Président International ou le Secrétaire Général, John Hewco, est une opportunité rare.

Courrier du District : Machiko, qu’as-tu ressenti de ton côté ?

Machiko Wakai : Je partage l’opinion de Jean-Paul sur l’opportunité extraordinaire de rencontrer des rotariens et des non-rotariens de très haut niveau. Au-delà de cela, j’ai ressenti une immense fierté pour le district 1730. « Notre Rotary est GRAND ».  Nous avons appris là-bas qu’il y avait environ 700 dossiers provenant du monde entier soumis pour le « Responsible Business Award ». Une première sélection en a retenu 18, puis une deuxième a retenu les 6 lauréats parmi lesquels se trouvaient Jean-Paul, un lauréat par continent.

Courrier du District : Jean-Paul, comment se sont passés les deux jours à New York ?

Jean-Paul Faure : Le 11 novembre au matin, les 6 rotariens lauréats plus les représentants des deux  entreprises sélectionnées nous sommes retrouvés pour faire connaissance.  S’en est suivie une séance de photos dans les rues de New York pour illustrer les différents articles et communications qui ont couvert l’évènement. Deuxième partie de la matinée, nous nous sommes réunis avec un consultant en communication pour peaufiner nos discours. Nous avions chacun deux discours à donner, un d’environ 3 minutes présentant notre action et un autre de 15/20 minutes rentrant plus dans le détail de l’action et de sa philosophie. L’après-midi était consacré à un tour de New York pour les lauréats et leurs invités. Le 12 au matin, nous nous sommes retrouvés à l’entrée du siège de l’ONU. Une foule impressionnante attendait déjà le long du trottoir pour pouvoir entrer. 1500 personnes assistaient à l’évènement sur place plus plusieurs dizaines de milliers via la Web TV de l’ONU qui retransmettait l’évènement toute la journée. Après les messages protocolaires d’accueil, plusieurs conférences passionnantes se sont succédées. S’en est suivie la remise des prix durant laquelle nous avons chacun expliqué la nature de notre projet et ses résultats. La suite de la journée s’est déroulée sous forme de « workshops » avec comme objectif d’expliquer notre action en détail et de répondre aux questions de l’assistance. La soirée se terminait par un dîner de gala présidé par John Germ dans un club privé de New York. J’ai d’ailleurs eu des contacts avec des rotariens de New York, de Miami, de Hawaï et d’Inde avec qui nous allons reprendre contact pour leur donner plus de détails sur les modalités pratiques de notre action.

Courrier du District : Machiko, qui représentait le district 1730 ?

Machiko Wakai : Jean-Paul avait la possibilité d’avoir 4 invités. J’étais là bien sûr. Jean-Paul était aussi accompagné d’Elina, son épouse et de deux jeunes créateurs d’entreprises, Alban Grolleau et Kevin Kohler qui ont créé l’entreprise AKTISEA qui est un beau succès avec maintenant 35 salariés. Ils sont partenaires financeurs du Trophée Rotary de la Création d’Entreprises après en avoir été les lauréats en 2012. J’ai été impressionnée par leur engagement mais aussi par le niveau d’estime qu’ils portent au Rotary dont ils font la promotion dans le cadre de leurs activités. Alban a pris la parole durant la deuxième intervention de Jean-Paul pour parler de leur entreprise et de l’importance du soutien qu’ils ont reçus du Rotary dans le cadre du Trophée Rotary de la Création d’Entreprises.

Courrier du District : Machiko, à ton retour de new York, quel serait ton message ?

 Machiko Wakai : J’ai déjà dit que la fierté est un élément important que je rapporte de New York. Fierté tout d’abord de la reconnaissance du Rotary par l’ONU. La présence du Secrétaire Général Adjoint était déjà un témoignage de reconnaissance clair. Il était d’ailleurs avec nous aussi pour le dîner de gala le soir. Son message insistant sur la forte implication du Rotary dans les domaines d’intervention de l’ONU était très significatif. Le message de John Germ insistant lui très fortement sur le développement de l’Action Professionnelle comme pilier de l’Action Humanitaire était aussi  très important. Il faut évidemment lutter contre la pauvreté dans toutes ses dimensions mais aussi travailler au développement de l’autonomie économique et, par-là, de la dignité humaine. Il disait : « Il vaut mieux faire apprendre à pêcher des poissons qu’en donner ». J’ai aussi été très sensible à la forte reconnaissance du leadership des jeunes qui étaient nombreux dans la salle. J’y vois enfin une très belle action de communication pour le Rotary, tout d’abord pour ceux qui étaient présents à New York, ceux qui ont suivi sur la Web TV ainsi que tous ceux qui ont pu lire des compte-rendus de l’évènement. Et je me suis senti encore heureuse de me rendre compte que notre District est dans le vent soufflé par le Rotary International en mettant en avant « Action Professionnelle » et « Jeunesse », sous les mots clés « Motivation », « Implication », « Engagement » et « Innovation ».

Courrier du District : Jean-Paul, des conseils à ceux qui voudraient postuler une autre année pour un des prix attribués lors de la journée annuelle Rotary à l’ONU ?

Jean-Paul Faure : Chaque année, le prix a une orientation différente. J’invite tous ceux qui sont à l’origine d’une action significative de tenter l’aventure dans le domaine choisi par le Président International. Cela vaut vraiment le coup. Ça demande un peu de travail, le dossier à fournir est assez copieux et il est en anglais. De même il faut pouvoir s’exprimer à la tribune en anglais. A part ces contraintes c’est un moment magique.

Courrier du District : Machiko, un mot de conclusion ?

 Machiko Wakai : Je vais en donner deux,  bonheur et fierté. Dans la vie d’un district, il y a des moments fastes et d’autres plus compliqués. Nous venons d’enchaîner une série de beaux succès. Tout d’abord le prix obtenu par Jean-Paul à New York, puis la remise du prix littéraire à Nice qui fut un grand succès et enfin, je viens de l’apprendre il y a quelques jours, Jean-Paul Faure vient d’être élu au conseil d’administration du magazine Le Rotarien où il pourra apporter ses compétences et y représenter notre district.

Pour illustrer ce grand moment cliquer sur le lien : Voir les photos

courrier du district - Décembre 2016

Edito : Préventions et Traitement des Maladies

Le cadeau du ciel le plus précieux c’est la santé. Il  est invisible dans les pays où l’infrastructure sanitaire et la pratique hygiénique sont bien développées, avec les garanties assurées par notre sécurité sociale. Mais il n’y a pas si longtemps que nos enfants mourraient encore de dysenterie, ou toutes autres maladies infectieuses.

Lire la suite...

Message du Président John Germ

Chaque mois, le président John Germ écrit un message sur le thème du mois. Ces messages sont toujours d'une grande qualité et un outil pour nous permettre d'être des Rotariens efficaces. Cliquer sur ce lien pour les lire :

Message du président mois après mois

Lancement en 1978 du Programme 3 H

Le programme 3 H : Health, Hunger, Humanity  fut le précurseur du programme Polio Plus

Subventions 3-H : une nouvelle ère commence

Dans les années 60, la Fondation se prépare à amorcer un tournant déterminant qui sèmera les jalons du futur programme phare du Rotary, PolioPlus. Le Rotarien qui relate le mieux cette épopée est Clem Renouf, un ancien pilote de la Seconde Guerre mondiale vivant désormais une vie paisible de comptable dans la petite ville australienne de Nambour, dans le Queensland. Après la guerre, il rejoint le club de sa ville, en devient président et, en 1965, accède au poste de gouverneur de son district. Il sera plus tard administrateur du Rotary, puis président en 1978/1979.

Lire la suite...

Mois de la Prévention et du Traitement des maladies.

19,8 millions de dollars, répartis en 329 subventions mondiales.

Ce sont les chiffres de l’année 2014/2015 pour la prévention et le traitement des maladies.

Il y a plus d’un siècle, le Rotary commence sa mission de service avec de petits projets répondant à des besoins locaux.

Aujourd’hui, ce sont 35.000 Rotary Clubs dans le monde qui perpétuent cette tradition dans leur proche environnement.

 

Lire la suite...

La journée du Rotary aux Nations unies met en avant le rôle social des entreprises

Depuis les débuts des Nations unies à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, la mission humanitaire de l'organisation concorde avec les efforts du Rotary pour apporter de l'aide et bâtir la paix. Le 12 novembre, la Journée du Rotary aux Nations unies soulignera le rôle des entreprises dans cette collaboration pour favoriser l'établissement de sociétés stables au travers d'un développement économique équitable.

Le thème de l'événement qui s'est déroulé au siège des Nations unies à New York, « Entreprises responsables, sociétés fortes », reconnaît la place du Rotary au carrefour du commerce et des causes humanitaires. En tant que professionnels reconnus, les membres du Rotary utilisent leurs compétences et leurs réseaux pour faire avancer des causes sociétales, plus particulièrement le développement économique.

Huit lauréats, six individus et deux entreprises, ont été salués à cette occasion pour leurs pratiques managériales et leurs contributions au développement local.

Cliquer sur lire la suite pour voir la liste des lauréats et la video de leurs interventions...

Lire la suite...

Utilisez les subventions mondiales pour faire le bien dans le monde

Chaque année des clubs du district montent des dossiers de demande de  subvention. Avec le montage du dossier en ligne accessible à tous les participants, la procédure est devenue simple et l'obtention de la subvention rapide.

De nombreuses subventions concernant la santé sont en cours dans notre district : Traitement de l'ulcère Buruli, fourniture de matériel médical pour endoscopie et coloscopie, modernisation de dispensaires, formation de personnel médical...

Concernant la prévention beaucoup de subventions concernent la fourniture et la qualité de l'eau évitant ainsi de nombreux problèmes épidémiques.

Il serait bien de monter des projets concernant les toilettes et le traitement des rejets pour éviter les contaminations.

L'équipe de la Fondation est à votre disposition.

24 octobre journée mondiale contre la polio

En cliquant sur ce lien Polio Newsletter vous aurez les dernières nouvelles concernant la lutte contre la Polio et la journée du 24 octobre avec la mise à l'honneur de l'Institut Pasteur fournisseur du vaccin.

Puis en cliquant sur le lien lire la suite vous pourrez voir la vidéo de la journée du 24 octobre 2016 en compagniedu directeur du CDC Tom Frieden et Jeffrey Kluger de Time Magazine et de nombreux autres participants dont notre Président John Germ...

Lire la suite...

Prix littéraire des Rotary clubs de langue française

En cliquant sur ce lien :  Page Facebook du "Prix littéraire des Rotary Clubs de langue française" , vous pourrez voir le reportage photo de l'événement ainsi que les vidéos des intervenants.

De nombreux rotariens ont fait honneur à notre lauréat Antoine Leiris avec"Vous n'aurez pas ma haine" au Centre Universitaire de la Méditerranée Promenade des Anglais. Cliquer sur lire la suite pour lire le discours de Bienvenue de notre Gouverneur...

 

Lire la suite...

Nice : "Objectif santé" un colloque à succès

Lire les différents articles de presse relatant cet événement en cliquant sur lire la suite vous trouverez également d'autres liens donnant des informations sur l'événement.

Lire la suite...

Youth Exchange Program

Cliquer sur lire la suite pour lire le journal du YEP

Lire la suite...

Billet de Joël GIACCHERO

Surpris de découvrir dimanche, lors d’une visite électorale dans un Lycée, sur le mur une affiche : « Philosophons pour combattre le racisme et l’antisémitisme ».

Curieuse évolution à vrai dire de ce mot merveilleux, forgé par les philosophes grecs vers le 5ème siècle avant JC, comme moyen de sublimer la mort

Lire la suite...

Humour

Une dame a acheté une armoire chez Ikea et a décidé de la monter toute seule, sans attendre son mari. Elle regarde bien le plan et se met à l'ouvrage. Voilà, c'est fait. Mais en bas, dans la rue, un autobus passe. Le sol vibre, et l'armoire se met à trembler, et la voilà par terre. La dame ne s'avoue pas vaincue. Elle reprend le montage, en suivant bien les étapes une après l'autre, elle ajoute même un point de colle ici et là... Voilà, c'est terminé. Mais l'autobus qui fait la navette est revenu, et de nouveau le sol vibre, l'armoire tremble, tremble et plaf, elle s'effondre. Exténuée elle appelle le service après-vente Ikea. On lui envoie aussitôt un technicien. En arrivant, celui-ci dépose sa sacoche, laisse son mégot dans le cendrier et déclare :

Lire la suite...