De l'utilité de la vaccination par le Docteur Bernard Flipo RC Nice « Si vous ne voulez pas des vaccins, essayez les maladies ! » Pr Bricaire ; Académie de Médecine ; 02/02/2016

                                       « Si vous ne voulez pas des vaccins, essayez les maladies ! » 

                                                 Pr Bricaire ; Académie de Médecine ; 02/02/2016

                                Un aspect de « la parité » : le vaccin H.P.V.      (Dr Bernard FLIPO ; Nice)

 

            Le cancer du col de l’utérus touche 500 000 personnes de plus chaque année dans le Monde, et en tue 270 000. En France, environ 2000 femmes chaque année avec environ 900 décès [Survie nette à 5 ans : 66 % Survie nette à 10 ans : 59 % (données 2013)], mais, ne passons plus sous silence les cancers de l’anus, du pénis, de la gorge, et autres dégâts perpétrés par l’HPV. 

            Le virus HPV est responsable de 80% des cancers du col utérin, mais il s’agit d’un « cancer sexuellement transmissible », et il est donc responsable d’un bon nombre de cancers chez l’homme comme chez la femme (anus, vagin, pénis, gorge).

            La propagation du virus ne connait pas de frontières tant les maladies sexuellement transmissibles sont une conséquence des facilités de voyage. Chaque année, en France, 2000 françaises présentent un cancer du col et 1000 vont en mourir dans des conditions particulièrement douloureuses.

            Le grand Public se plaint volontiers des insuffisances des traitements, des retards du diagnostic, etc. ….et pourtant, quand on lui propose de se mettre à l’abri, il rechigne ! On dit que le Français est comme les autres ? que nenni ! nous allons voir qu’il se comporte curieusement de manière différente.

-          De quoi avons-nous peur ?  Y a-t-il des arguments fondés pour craindre le risque vaccinal ?

o   Faux 

§  Absence de recul : dès 2005, l’efficacité du vaccin est démontrée. En 2006, le vaccin est autorisé aux U.S, puis en France ; en 2007, il est remboursé par la S.S. Nous avons donc, en France, 10 ans de recul ;

§  Complications graves : maladies auto-immunes, sclérose en plaques….On se retrouve, comme souvent en France, comme à l’époque du vaccin hépatite b, avec une crainte de risque, colportée sans preuve, là où les pays qui vaccinent, ont prouvé depuis longtemps l’absence de causalité (étude du JAMA en 2015 sur près de 800 000 femmes vaccinées dans les pays nordiques ; étude française SNIIRAM sur 842000 jeunes filles).

o   Vrai :

§  Douleurs fréquentes aux points d’injection, attribué à l’aluminium actuellement nécessaire à la bonne efficacité vaccinale ;

§  Effets secondaires modérés et passagers de nombre de vaccins tels que maux de tête, douleurs musculaires, fatigue, tous passagers.

§  Guillain Barré : quelques cas de polyradiculonévrite ont été signalés. Leur relation avec le vaccin HPV n’a pas encore pu être ni prouvée, ni écartée. Ces quelques cas ont guéri spontanément et quasi complètement. Dans une étude de 2011 sur 600 000 doses injectées, il n’y a aucun sur risque retrouvé.

§  Cas particulier du Japon où le moratoire sur la vaccination HPV a été proposé et poursuivi.

§  Le vaccin ne protège pas encore contre tous les cancers HPV, mais seulement ceux dont les souches y sont présentes. Un vaccin nonavalent, va étendre encore la protection. En attendant, le dépistage reste de mise.

=>> Au total : 17O millions de doses, dont 6 millions en France, ont été injectées (2016), avec procédures de suivi et de surveillance internationales. Il a été montré à ce jour qu’aucun décès, comparable aux groupes témoins non vaccinés, n’est attribuable au vaccin anti HPV ; que la fréquence des effets indésirables graves n’est aucunement influencée par cette vaccination, et que des effets indésirables transitoires de tous types peuvent survenir dans 25% des cas, n’ayant aucune influence sur le déroulement du calendrier vaccinal.

Arguments sur les bénéfices certains et à attendre :

o   Chez les femmes vaccinées :

§  Quasi disparition des verrues génitales chez les femmes vaccinées

§  Forte diminution (près de 40%) du constat des dysplasies de haut grade, précancéreuses, chez les femmes vaccinées.

o   Chez les hommes : quasi disparition des condylomes chez les hommes hétérosexuels non vaccinés

o   Sur les cancers : du col, de l’anus, ORL ; il est trop tôt pour avoir les chiffres puisque l’histoire naturelle du cancer peut demander 10 à 15 ans, mais on peut s’attendre à un superbe bénéfice.

-          Les limites du débat public : On constatera, non sans amertume, que le débat sur les vaccinations est vieux comme la naissance de Pasteur ! Il est un peu sournois, alimenté par la subjectivité et la rumeur, voire parfois entretenu par des lobbies professionnels ou médiatiques. Ceux-ci seraient volontiers pardonnés s’ils ne se rendaient responsable de la cruelle contamination de milliers d’êtres humains qui paieront de leur santé cette pusillanimité sans fondement :

Qui regrette en effet la disparition de la tuberculose grâce au BCG ; mais qui assiste, consterné, à sa réapparition récente en France depuis la baisse de la vigilance à ce sujet ?

Qui regrette la quasi disparition de la variole grâce au vaccin, dont les épidémies mondiales décimaient les populations ?

Qui reviendrait actuellement sur la vaccination anti polio qui est à deux doigts de faire disparaître cette maladie invalidante de la planète ?

            Qui peut penser un seul instant, avec bon sens, que les dirigeants couvriraient les risques vaccinaux ? Penser que les lobbies des fabricants passent au-dessus de l’intérêt de la population sensible est aussi stupide que penser que la communauté des soignants auraient un intérêt corporatiste à propager des maladies évitables !

Nous sommes à l’heure des choix. Nous faisons partie de ceux qui doivent avoir le courage de proclamer que les états d’âme et la liberté individuelle trouvent leur limite dans l’intérêt de tous :

o   Un parent qui empêche le vaccin de son enfant, l’expose à la maladie, porte une lourde responsabilité qui pourrait lui être opposée, avec une circonstance aggravante : l’abus de situation dominante qu’est l’autorité parentale ! Quel parent peut protester que son enfant soit contaminé après avoir refusé de le protéger ?

o   La vaccination est un acte citoyen qui protège contre une maladie infectieuse, grave et contagieuse. Se vacciner revient à rompre la chaîne de contamination. S’opposer à la vaccination revient à favoriser la contagion. C’est donc un incivisme grave avec mise en danger de la vie d’autrui ?

o   Les lobbies qui encouragent le refus à grande échelle sont-ils donc des associations coupables, susceptibles d’être des « serial killers » ? à méditer.

o   Enfin, intérêt individuel, pour tous, hommes et femmes, de se protéger devant la fréquence du portage HPV, la relative libéralisation des mœurs, et la hantise de ces cancers « sexuellement transmissibles » …évitables ;

=>> Au total : Une collectivité responsable, se doit d’encourager, au besoin avec autorité, les pratiques de bonne santé ; la liberté individuelle de faire ou de ne pas faire, s’effaçant devant l’intérêt de la santé publique. Le « plan cancer 2014-19 » l’a inscrit dans ses priorités « améliorer le taux de couverture de la vaccination HPV » sans toutefois hélas s’en donner vraiment les moyens, et nous restons dans l’incantation….Il faut toutefois noter une évolution de l’autorité de l’état qui réfléchit à un retour à certaines vaccinations obligatoires.

=>>> Les exemples des pays dits normaux dans l’immunité collective. Plus on se vaccine, plus on épargne et protège les autres :

            En Australie, la prévalence du virus HPV a chuté de de 28,7% à 6,7%, grâce à une couverture vaccinale de 70% montrant l’efficacité de groupe pour peu que la vaccination touche une grande partie de la population.

            Le taux des condylomes chez l’homme jeune hétérosexuel a chuté de 12,1% à 2,2% . On note les mêmes résultats au U.K., aux U.S, au Danemark, en Espagne, etc., grâce au succès de l’incitation et de la vaccination en milieu scolaire.
            En France, …. moins de 18% de couverture vaccinale, ce qui permet de déduire que si 70% de la population féminine était vaccinée, devraient être épargnés à terme 1350 cancers du col, 415 cancers de l’anus, et 660 vies ! « Serial Killers » ? A nous de choisir en responsables pour nos enfants !

-          Et si on parlait finances ? Que coûtent à la société, les accidents de santé, HPV induits, évitables, et qui permettraient de redistribuer cette somme, vaccins déduits, 

o    Le coût annuel de la prise en charge hospitalière des cancers du col de l’utérus a été estimé en France en 2007. Le coût moyen augmentait avec le niveau de sévérité. Le coût annuel en France était de 43,9 millions d’euros, correspondant à un coût par patient de 13 509 €.

o    Il faut ajouter le coût des soins hors prise en charge hospitalière

o    Il faut ajouter le coût du traitement des verrues, dysplasies, et autres lésions bénignes et/ou précancéreuses

o    Il faut ajouter le coût du traitement des cancers anaux et ORL, HPV induits, chez la femme, mais aussi chez les hommes ;

o    Il faut ajouter le coût de la prise en charge des stérilités induites ;

o    Il faut ajouter le coût social professionnel des arrêts de travail, très important car il s’agit d’une maladie grave de la femme jeune, en activité professionnelle avec un pic de fréquence vers 40 ans et un âge médian à 51 ans (H.A.S.)

            Ne nous voilons pas la face, l’obstacle vaccinal n’est donc pas non plus financier ; il n’est plus question de « bonne volonté individuelle », mais de réelle « volonté » collective à mettre en œuvre.

 

En pratique, à retenir :

-          Il n’y a pas de contre- indication à la vaccination HPV (en dehors des hypersensibilités aux constituants, comme pour n’importe quel produit). Il n’y a pas d’effet indésirable grave, rapporté à ce jour, à la vaccination HPV (HAS).

-          La vaccination est efficace avant la première exposition au virus, c’est-à-dire avant les premiers rapports hypothétiques. Il est donc convenu de la faire dans la pré adolescence entre 11 et 14 ans. Un rattrapage est possible jusque 19 ans)

-          Il faut faire 2 doses espacées de 6 mois si avant 13 ans ; sinon 3 doses.

-          Le vaccin protège contre les souches qu’il contient ; et il ne dispense donc pas, à ce jour, de la poursuite du dépistage.

-          La vaccination des garçons est en cours de réflexion.

www.bernard-flipo-gynecologue-senologue.fr

·        

courrier du district - Février 2017

Edito : La Paix et la Prévention/Résolution des Conflits

 

Qu’est-ce qui nous fait bouger vraiment ?

Cette envie de faire quelque chose, quelque chose qui nous touche au plus profond de nous-même.

Dans une vie, il est rare de se sentir comme frappé par un éclair… qui donne cette envie.

Les drapeaux de quelque deux cents pays portés chacun par un rotaractien ou par un interactien défilent devant toi.

Lire la suite...

Message du Président John Germ

Chaque mois, le président John Germ écrit un message sur le thème du mois. Ces messages sont toujours d'une grande qualité et un outil pour nous permettre d'être des Rotariens efficaces. Cliquer sur ce lien pour les lire :

Message du président mois après mois

Le premier Axe stratégique : Promotion de la Paix

Les conflits et les violences déplacent des millions de personnes chaque année. La moitié des personnes tuées dans des conflits sont des enfants et 90 % sont des civils.

Nous refusons d’accepter que la violence devienne normale. Le Rotary propose des formations qui favorisent la compréhension mutuelle et équipent les communautés avec les outils nécessaires à la résolution des conflits.

Cliquer pour voir ce que fait le Rotary pour la Paix

Comment obtenir une Bourse pour la Paix...

 

Lire la suite...

Mois de la paix et de la prévention/résolution des conflits

Le postulat :

L’un des axes de la Fondation Rotary est la poursuite de la Paix et la résolution des conflits.

« Si tous les gars du monde… » Vous vous souvenez ?

Je suis persuadée que vous en fredonnez les premières mesures en vous référant à ce rêve d’une actualité permanente, douloureusement actuelle, celui de l’aboutissement de la Paix.

Le mois de février, mois anniversaire de la création de notre Mouvement, est symboliquement consacré à l’Entente mondiale, mais les autres mois ne l’excluent pas, car la connaissance et le respect de l’autre se façonnent chaque jour, le chemin de la Paix se fait un pas à la fois, une personne à la fois.

Sans aller chercher au bout du monde…

Lire la suite...

Une chaire universitaire "Pour la Paix" Lille

Le Jeudi 12 janvier 2017 15h29, Serge GOUTEYRON <sgouteyron@nordnet.fr> a écrit :

Chers amis,

J’ai le grand plaisir de porter à votre connaissance la création à la rentrée académique 2017 d’une "chaire universitaire pour la paix" à  Lille.

Cette chaire aura pour mission d’identifier les conflits ou les atteintes à la sécurité des personnes et des Etats et d’émettre des propositions (réflexion autour de « hot spots globaux » susceptibles d’affecter l’humanité).

Le club de Lille Nord Nouveau Siècle du district 1520 -  promoteur du projet – a signé le 14 décembre dernier, deux conventions de partenariat (ci-jointes)  avec la Fédération Internationale des Universités catholiques (la FIUC), l’une sur l’organisation interne et le financement , l’autre sur la philosophie et le contenu .

Lire la suite...

Suite au COL d'avril 2016 voici la dernière édition du Manuel de procédure qui vient de paraitre le 11 janvier 2017

ntLe fonctionnement des clubs et districts est régi par le Manuel de procédure, les statuts et le règlement intérieur du Rotary. Ces documents sont le cadre juridique sur lequel reposent toutes les directives rotariennes. Les clubs et districts peuvent proposer des modifications aux documents statutaires du Rotary par le biais du Conseil de législation.

A gauche image de la couverture du nouveau manuel.

Vous pourrez télécharger le manuel et de nombreux autres documents indispensables à une bonne gestion en cliquant sur lire la suite

Lire la suite...

Polio newsletter N°54

Lire la Polio newsletter

2016 se termine avec 35 cas dans les 3 pays

endémiques : Afghanistan, Nigéria et Pakistan.

 

Nous sommes proches de réaliser notre objectif : un monde sans polio.

Continuons à nous mobiliser comme nous avonssu le faire depuis plus de 40 ans.

Avec toute mon amitié. et bien entendu diffusez largement cette 54ème polionewsletter

Christian Michaud

Coordinateur "EndPolioNow"   France  et  Maghreb

 

De l'utilité de la vaccination par le Docteur Bernard Flipo RC Nice « Si vous ne voulez pas des vaccins, essayez les maladies ! » Pr Bricaire ; Académie de Médecine ; 02/02/2016

Les Rotariens ont pris la mesure des besoins de vaccination pour éradiquer la polio en pensant que cette maladie ne nous touche pas, car ce n'est plus un problème de santé publique chez nous grâce à la vaccination.

D'autres infections nous menacent et certains pensent qu'on peut s'affranchir de la vaccination qui est la meilleure prévention contre les maladies.

L'article du docteur Bernard Flipo sur la lutte contre le virus HPV montre tout l'intérêt de cette vaccination

Lire la suite...

Billet de Joël Giacchero

2017 sonne comme une année exceptionnelle au plan politique, non seulement en France mais dans le Monde entier (Amérique, Russie, Chine, Thaïlande, Italie, Angleterre), beaucoup de Gouvernements, beaucoup de Sociétés vont profondément changer cette année.

Presque tous les dirigeants politiques prônent à l’heure actuelle dans leurs discours la valeur Travail comme absolument essentielle, viscéralement inhérente à l’Homme, constitutive de la Vie Politique, de la vie même d’une Nation. Il n’est guère sûr que cette valeur soit très ancienne et même qu’elle soit constitutive d’une Société

Lire la suite...

Dernière heure : Séminaire de mi-parcours Saint Maximin

Une quarantaine de Présidents de club accompagnés par 9 ADG et les présidents des commissions de formation.

Les organisateurs avaient tout prévu pour un très bon déroulement de la journée, technique avec Hassan et Dinh et les animateurs qui ont permis aux ateliers d'être productifs, la qualité des synthèses de l'après-midi en ont été la preuve.

Le nouveau manuel de procédure 2016 reprenant toutes les modifications du COL a été présenté sous cet éclairage par Chantal et Jean.

Notre Gouverneur Machiko remercie toute son équipe, avec Pierre Roux comme coordinateur, pour son excellent travail et la parfaite organisation dans ce lieu prestigieux qu'est l'Abbaye de Saint Maximin.

En cliquant sur lire la suite vous pourrez visualiser quelques photos....

Lire la suite...

Humour

En cliquant sur lire la suite vous pourrez lire les soucis d'un DRH

Lire la suite...