Mois de la formation professionnelle

De l’apprentissage technique à la formation professionnelle

Et si le modèle des compagnons du Tour de France ou du Devoir constituait la bonne formule de formation professionnelle ? Tu vas certainement me prendre pour un passéiste en pensant, comme le fait chaque génération, que tout est à réinventer. S’il est vrai que chaque monde fabriqué par chaque époque est différent, il n’en demeure pas moins qu’il existe des invariants que l’on ne peut éluder.

Il me faut m’expliquer. Tout apprentissage est mais n’est que la base de connaissance de la technique d’un métier, il n’est pas un aboutissement mais le début d’un cheminement. Quatre éléments supplémentaires viennent la compléter : l’expérience issue de la pratique, l’adaptation aux changements technologiques, l’acquisition d’une culture ouverte et la référence à une éthique professionnelle.

Ce que les Anciens pouvaient se permettre de construire sur le temps d’une vie doit l’être aujourd’hui dans des délais nettement plus courts car le temps s’est accéléré. Cela revient à dire que ce qui était apprentissage technique hier doit être formation professionnelle aujourd’hui. C’est la condition sine qua non de la survie personnelle et professionnelle.

Dans ce contexte, que pouvons-nous apporter ? Certainement pas tout mais plus sûrement une aide qualitative. Pour construire la paix dans le monde et l’entente entre les peuples, il est nécessaire que chacun se sente sécurisé c’est-à-dire sûr de sa capacité à travailler et de sa compétence dans un monde très concurrentiel.

En tant que professionnels, il nous appartient de proposer des terrains de stages conçus comme des plates-formes d’évolution pour permettre aux plus jeunes d’acquérir de l’expérience, mais aussi  pour aider les plus anciens à s’adapter aux mutations professionnelles.

En tant que Rotariens, nous avons la possibilité de leur ouvrir le monde, non seulement pour trouver des marchés, mais surtout pour leur permettre de s’ouvrir à d’autres cultures (professionnelles ou nationales) et décloisonner leur esprit, pour que personne ne pense qu’il est une île (Thomas Merton). Par ailleurs, apprendre à accepter les autres qui sont étrangers ou différents est faire le premier pas vers la construction d’une éthique professionnelle pour sortir de cette idéologie du meurtre de l’autre, idéologisé sous le pavillon de la concurrence effrénée et de la compétition acharnée. Travailler n’est pas se battre, se haïr, s’étriper et s’entretuer, mais c’est participer, s’insérer, contribuer, s’associer, aider, soutenir, s’enrichir de l’autre, se fréquenter, se lier…

La formation des Compagnons permettait d’apprendre un métier avec un patron (l’étymologie est pater, le père), de voyager pour connaître d’autres gens et d’autres régions, d’acquérir de l’expérience, de se regrouper pour ne pas être isolés. Et parce qu’ils étaient des Compagnons, ils avaient une éthique qui les plaçaient au-dessus du commun.

Pierre Franceschi

RC Ajaccio

Président de la Commission Formation

Courrier du district - Janvier 2019

"C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d'apprendre"

disait Claude Bernard, grand pionnier d'une médecine expérimentale.

A la mi-temps de mes visites de clubs une sorte de diagnostic n'ayant rien de scientifique je vous rassure s’est imposée, et cette maxime résume une partie sensible souvent constatée.

Pour un Gouverneur, l'accueil fraternel et chaleureux des rotariens qui se renouvelle représente une part importante de son mandat, car ressentir l'ambiance qui règne dans le club, y percevoir des impressions permet de rappeler que l'amitié et la convivialité ne règnent avec bonheur qu’en y mesurant l’appartenance au Rotary International, notre grand mouvement dont nous pouvons être fiers avec ses codes et ses engagements.

Lire la suite...

Message de Barry Rassin

L'action professionnelle, qu'il est parfois difficile de définir, répond néanmoins à une description simple : elle est le point de convergence entre notre vie de Rotarien et notre vie professionnelle, lorsque nous exprimons les idéaux du Rotary dans l'exercice de notre métier.

À mon retour aux Bahamas après plusieurs années passées à gérer des organismes de soins de santé à l'étranger, j'ai été confronté à une réalité criante : le besoin urgent d'un établissement hospitalier moderne doté des technologies de pointe. En l'absence de telles prestations, et incapable de se faire soigner à l'étranger, une partie de la population était privée des soins dont ils avaient besoin. L'expérience que j'avais acquise aux États-Unis me plaçait dans une position privilégiée pour agir et amorcer une profonde transformation de ce secteur dans mon pays.

Lire la suite...

Mois de la formation professionnelle

Et si le modèle des compagnons du Tour de France ou du Devoir constituait la bonne formule de formation professionnelle ? Tu vas certainement me prendre pour un passéiste en pensant, comme le fait chaque génération, que tout est à réinventer. S’il est vrai que chaque monde fabriqué par chaque époque est différent, il n’en demeure pas moins qu’il existe des invariants que l’on ne peut éluder.

Lire la suite...

IMPLIQUER LES JEUNES PROFESSIONNELS

Donnez constamment de la valeur 

Nos membres — y compris les décideurs émergents — ont besoin de comprendre clairement quel est leur intérêt à faire partie du Rotary. 

 

Lire la suite...

Compétences et estime de soi

Dans un pays frappé par un taux de chômage ahurissant et l'un des taux de prévalence du VIH/SIDA les plus élevés au monde, Stella Dongo, aux côtés de Carolyn Schrader du Rotary club de Denver Mile High dans le Colorado, a ouvert la voie dans les domaines de la formation et de l'éducation, donnant ainsi espoir aux femmes et aux jeunes les plus démunis. 

Les Rotary clubs de ces deux femmes se sont associé en 2003 pour lancer des programmes de sensibilisation au VIH/SIDA dans les quartiers pauvres de Harare financés par des subventions de la Fondation Rotary. Mais ces programmes ont permis de détecter un autre problème aigu, le manque de qualifications professionnelles.

Lire la suite...

Stages du Rotary

Les stages du Rotary sont proposés aux étudiants et aux jeunes professionnels jusqu’à 30 ans. 

Les participants peuvent effectuer des stages qui associent leurs objectifs professionnels à une action humanitaire.

  • Pourquoi faire un stage ?
  • À quoi ressemble un stage ?
  • Quels sont les coûts ?
  • Comment postuler ?

Lire la suite...